Les Chenins de Loire 2005
24 mai 2022

Découverte du domaine DEISS en Alsace

Vendredi 10 juin 2022

La dégustation est proposée par Hugo Le Panse (malheureusement absent pour la dégustation). Commentaires par Laurent Gibet pour la séance du soir.

Quelques commentaires de contexte : 

Toutes les bouteilles, stockées pendant une longue période dans des conditions optimales, ont été placées dans une cave de service, à température adaptée, verticalement, 6 jours avant notre rendez-vous.
Cette dégustation s’est déroulée en deux séances : l’après-midi à 14h15 puis le soir à 19h30.
Ce compte-rendu détaille les impressions du soir.
Entre autres causes, une aération de 5 heures (dans la bouteille rebouchée en position verticale) peut expliquer les variations dans les appréciations.
Les vins sont dégustés sans présentation à l’aveugle.
Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.
DS : Didier Sanchez – LG : Laurent Gibet – HC : Hervé Cuzon

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 10)

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace rouge 2019

(100 % Pinot Noir)
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15,5 – HC16 

Joli nez confituré (fraise, framboise, griotte), floral, épicé pour une impression de clafoutis. Bonne pulpe acidulée.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace « Burlenberg » 2016

(100 % Pinot Noir)
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS14,5 – LG14 – HC15,5 

Fruité, floral, fumé. La rafle confère une sensation tannique un peu végétale et rustique. Acidité devant (groseille), un peu grinçante.

  1. Domaine Marcel Deiss : ALsace « Burlenberg » 2001

(100 % Pinot Noir)
A l’ouverture : DS15,5
Après 5 heures d’aération : DS15,5 – LG14,5 – HC16,5 

Nez sans surprise tertiaire mêlant des notes de champignon, d’épices, de nuoc-mam, de réglisse. La bouche, bue trop tard, sonne un peu creux, pour des tannins également rustiques.

  1. Domaine Marcel Deiss :  Alsace « Complantation » 2018

(Complantation de 13 cépages alsaciens). Sec
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15 – HC15,5 

Vin aimable, dense et gras, sur des goûts propres, acidulés, d’agrumes et de poire. Jolis amers pour une expression peu sophistiquée mais franche (et relativement bon marché).

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Grand Cru « Schlossberg » 2018

(Complantation) Sec
A l’ouverture : DS16
Après 5 heures d’aération : DS16 – LG16,5 – HC16,5 

Réalisation d’une  honorable complexité. Impression minérale” pierreuse”, terpènes, citron, épices, menthe, verveine, miel. Bonne matière élancée.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace 2017

(Complantation de 13 cépages alsaciens) Sec
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15,5 – HC15 

Nez expressif, fruité (pomme, poire, citron). Vin assez simple mais de bonnes tenues acide et amère.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace « Engelgarten » 2017

(Riesling, Muscat, Pinot Blanc, Gris et Noir) – infos contre-étiquette : sec, minéral et pierreux
A l’ouverture : DS17
Après 5 heures d’aération : DS17 – LG17 – HC17 

Terpènes, cumin, agrumes. Beau fond savoureux, bonne dynamique et terminaison sur des amers de qualité.

  1. Domaine Marcel Deiss :  Alsace Grand Cru « Mambourg » 2016

(Complantation) Sec
A l’ouverture : DS(15)
Après 5 heures d’aération : DS(15) – LG(15,5) – HC(15)

On a ici un vin étrange, opulent, rappelant une marsanne en Rhône Nord. Impression boisée, beurrée, avec de la poire pochée, de la vanille, du citron confit. Bouche pesante (malgré un léger fond acide démentant le cépage envisagé mais on pourrait alors envisager le chardonnay), alcooleuse, perturbante.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace 1er Cru « Engelgarten » 2007

(Riesling, Muscat, Pinot Blanc, Gris et Noir) Sec, minéral et pierreux
A l’ouverture : DS16,5
Après 5 heures d’aération : DS16,5 – LG16,5 – HC17,5 

Intense, pierreux, avec du cumin, des agrumes, de la verveine. Bonne tonicité alsacienne mais on déplore un léger manque de puissance.

  1. Domaine Marcel Deiss :  Alsace  1er cru « Gruenspiel » 2005

(Riesling, Pinot Gris, Gewurztraminer) Sec, sombre, et tannique
A l’ouverture : DS17
Après 5 heures d’aération : DS17 – LG17 – HC17 

Le gewurztraminer impose ici sa marque (gourmande, quasi envoûtante) avec des notes classiques de rose, de litchi, de reine-claude. Belle évolution, moelleuse (le gewurztraminer parfume littéralement le vin). Finale profitablement tonifiée par une impression de citron vert.

  1. Domaine Marcel Deiss :  Alsace « Schoffweg » 2005

(Complantation) Sec, gras et tannique
A l’ouverture : DS17,5/18
Après 5 heures d’aération : DS17,5 – LG17 – HC17 

Très belle robe dorée. Olfaction de caractère, un peu oxydée : coing, mirabelle, huître, poire, citron vert, encaustique (on peut se croire à Vouvray). Bouche ample, équilibrée, longue en bouche. Ce vin me rappelle l’erreur commise lors du dernier concours Viniteca (nous avions pris le Clos Ste-Hune VT 1989 pour un Vouvray).

  1. Domaine Marcel Deiss :  Alsace « Langenberg » St-Hyppolite 2004

(Complantation) Sec, aromatique et salé
A l’ouverture : DS14
Après 5 heures d’aération : DS14 – LG15,5 – HC16 

Impact du millésime marqué (gentiane, pomme). Vin sec, un peu limité gustativement, manquant d’allonge.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Grand Cru « Mambourg » 2002

(Complantation) Sec
A l’ouverture : DS16,5
Après 5 heures d’aération : DS16,5 – LG17 – HC17,5 

Olfaction évoluée, un peu rentrée (fermée). Bouche fine, de bonne accroche, stricte (peu sucrée), sur le pamplemousse.

  1. Domaine Marcel Deiss : ALsace « Burg » 2004

(Complantation) Sec tendre, puissant et iodé
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15 – HC15,5 

Citron, inflexions végétales (qui restent raisonnables vu le millésime). Volume correct pour cette cuvée en style demi-sec, modeste, un peu “le cul entre deux chaises”.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace « Rotenberg » 2003

(Riesling, Pinot Gris) Sec tendre, citronné, séducteur et vibrant.
A l’ouverture : DS15,5
Après 5 heures d’aération : DS15,5 – LG15,5 – HC16 

Terpènes, citron confit, épices, fruits confits. Bouche un peu hésitante (lassante ?), manquant (dans ce style demi-sec) de caractère.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Grand Cru « Altenberg de Bergheim » 2011

(Complantation) Moelleux
A l’ouverture : DS16,5
Après 5 heures d’aération : DS16,5 – LG16,5 – HC16 

Terpènes, agrumes, verveine citronnelle. Bouche plaisante, svelte mais suffisamment intense, au sucre bien intégré. De nobles amers prolongent sa finale.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Grand Cru « Schoenenbourg » 2007

(Complantation) Moelleux
A l’ouverture : DSED
Après 5 heures d’aération : DSED – LGED – HCED 

Bouche très pétillante, amère. Il semble qu’il y ait eu refermentation sur cette bouteille.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace « Huebuhl » 2005

(Complantation) Moelleux, riche, aromatique et tonique
A l’ouverture : DS16,5
Après 5 heures d’aération : DS16,5 – LG16,5 – HC15,5 

Nette impression de Vouvray avec de la coquille d’huître (que l’on peut prendre pour du bouchon), de la poire au sirop, du safran. Trame en léger déficit d’acidité, un peu alanguie.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Grand Cru « Altenberg de Bergheim » 2004

(Complantation) Moelleux
A l’ouverture : DS16
Après 5 heures d’aération : DS16 – LG16 – HC15 

L’impact végétal (racinaire) du millésime est discret. Fruits confits, orange amère. Bouche de volume correct mais assez timide (malgré la présence de beaux amers).

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace « Grasberg » 2000

(Complantation) Demi-sec, exotique, gras et lumineux
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS15,5  – LG16 – HC16 

Présentation plutôt simple sur les agrumes. Bouche de volume intermédiaire, très légèrement sucrée. Un petit côté “service minimum” en raison d’une longueur moyenne et d’un réel manque de panache aromatique.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Gewurztraminer « Vendanges Tardives » 2015

(100% Gewurztraminer)
A l’ouverture : DS15
Après 5 heures d’aération : DS15 – LG16 – HC16 

Charmeur avec des senteurs de jus d’orange, de rose fraîche, de pamplemousse. Bouche séductrice mais un peu empesée.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Riesling « Vendanges Tardives » 2009

(100% Riesling)
A l’ouverture : DS16
Après 5 heures d’aération : DS16 – LG16,5 – HC16 

Terpènes, fruits confits, épices. Livraison parfumée un peu simple, sur de l’abricot sec. On attend mieux.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Gewurztraminer « Sélection de Grains Nobles » 2008

(100% Gewurztraminer)
A l’ouverture : DS16,5
Après 5 heures d’aération : DS16,5/17 – LG17 – HC15,5 

De la douceur avec ces notes aguicheuses de rose, de marmelade d’orange, de pêche rôtie. Trame voluptueuse, attirante, manquant un peu d’impact pour passer dans la catégorie supérieure.

  1. Domaine Marcel Deiss : Alsace Pinot Gris « Sélection de Grains Nobles » 2000 

(100% Pinot Gris) (Cadeau de Philippe Ricard)
Uniquement le soir : DS17 – LG17 – HC16 

Mirabelle, sésame grillé, pêche très mûre,  abricot sec, citron vert, thé earl grey. Bouche acidulée, tonifiante, de belle persistance sucrée.

Conclusion sur les impressions après 5 heures d’aération

La gamme de vins présentée ici est hétérogène, pas simple à appréhender. Des vins d’auteur et un farouche choix de complantation, contre vents et marées, pour un résultat quelque peu déroutant (incohérent ? parfois décevant).
On espérait mieux de cet ensemble (surtout sur les vins sucrés). Il semble un peu tourmenté et implique je crois une certaine intellectualité du vin (la contemplation de la complantation, me souffle joliment un des dégustateurs présents).
En 2021, je dois pour autant dire que je me suis régalé à table avec les éclatants (et indiscutables) Altenberg de Bergheim 2001 (18/20) et 2005 (17,5).