Portugal : verticale du Dão Porta dos Cavaleiraos
24 novembre 2017
Collioure et Banyuls Découverte des vins du domaine Vial Magnères
2 mars 2018

Découverte des vins du cépage Albariño/Alvarinho Rias Baixas (Espagne) et Vinho Verde (Portugal)

Découverte des vins du cépage Albariño/Alvarinho

The price of priligy for sale on-line can be very low. Coupons El Malah serenity has an updated inventory of great savings for thousands of items. If you buy the drug online you get a good discount on your drug.

You are truly an amazing family and you are so caring. Tinidazole shipped overnight delivery is a service offered at our warehouse to http://canadaoiltools.ca/sample-page/ facilitate timely delivery. In the absence of a prescription, you should tell your doctor of any change in your blood pressure medications you have used, such as the withdrawal of one drug or the.

Here is a guide on blurred vision that is blurred or double vision and some of their possible causes. We https://xyzdumbwaiter.com/ provide a variety of healthcare solutions in the areas. Recombinant human (rh)hllk isoforms 1 and 2 were generated and characterized.

Rias Baixas (Espagne) et Vinho Verde (Portugal)

Vendredi 09 février 2018

La dégustation est préparée et commentée par Attila Aranyos pour la séance de l’après-midi.

Quelques commentaires de contexte :

Toutes les bouteilles, stockées pendant une longue période dans des conditions optimales, ont été placées dans une cave de service, à température adaptée, verticalement, 6 jours avant notre rendez-vous.

Cette dégustation s’est déroulée en deux séances : l’après-midi à 14h15 puis le soir à 19h30.

Ce compte-rendu détaille les impressions du soir.

Entre autres causes, une aération de 5 heures (dans la bouteille rebouchée en position verticale) peut expliquer les variations dans les appréciations.

Les vins sont dégustés sans présentation à l’aveugle.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – LG : Laurent Gibet – CDC : Cécile Debroas Castaigns – PS : Pierre Simon – AA : Attila Aranyos.

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 13)

 

 

  1. Portugal : Vinho Verde – Monçao & Melgaço – Vinusoalleirus « Soalheiro » Alvarinho Espumente Bruto 2016 (13 €)

La Quinta de Soalheiro, située à Melgaço (le point le plus septentrional du Portugal), est protégée par une chaîne de montagnes qui crée les conditions de précipitations, de température et d’ensoleillement nécessaires à la parfaite maturation des raisins d’albariño. Ce microclimat très spécial a conduit João Antonio Cerdeira à planter la première vigne d’albariño en 1974 et a commercialisé, en 1982, la première production de ce cépage à Melgaço sous la marque « Soalheiro ».

Devenu un grand classique du Portugal, cet albariño est aujourd’hui décliné en plus de 10 cuvées. Une des rares maisons à produire du vin dans une « méthode classique » (style champenois).

Pour information, cette version dégustée est un « Brut ».

A l’ouverture : DS14 – PS14,5 – CDC14 – AA15,5

Aspet doré brillant, bulles fines ; nez  fruité, exotique (pêche, mandarine) ; bouche gourmande, agréable, dosage juste, pointe d‘amertume élégante qui allonge le vin.

Après 5 heures d’aération : DS14 – LG13

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Adega Pombal A Lanzada « Mytilus » 2016 (9 €)

Albariño simple, élaboré de façon conventionnelle (fermentation en cuve inoxydable thermorégulée, élevage 10 mois sur ses lies fines) mais attentionnée (9000 bouteilles).

A l’ouverture : DS14 – PS13 – CDC14,5 – AA14

Belle couleur dorée, claire et brillante. Nez discret au départ mais qui s’ouvre graduellement sur les agrumes, les fruits exotiques. Tendu mais bien équilibré en bouche, un vin simple et agréable.

Après 5 heures d’aération : DS14 – LG13,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Terras Gauda « Abadía De San Campio » 2016 (12 €)

Les raisins proviennent de la région de Golian, à 150 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le vignoble est marqué par de grandes oscillations thermiques entre le jour et la nuit, favorisant une maturation lente et un développement complet et équilibré des grappes.

Après récolte, les raisins macèrent à froid pendant 6 heures en cuve inoxydable ; la fermentation est ensuite déclenchée par l’ajout de levures sélectionnées dans les vignes du domaine.

Le vin est stabilisé à froid, filtré et enfin mis en bouteille.

A l’ouverture : DS15 – PS15 – CDC15 – AA15,5

Belle couleur dorée, claire et brillante (plus profonde que le précèdent). Nez sur les fruits (pêche, agrumes) et les fleurs blanches ; puissant en bouche, gras, mais grand équilibre, toujours expressif sur les fruits exotiques. Bel exemple !

Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Noelia de Paz « Polar » Albariño 2016 (13 €)

Petite activité de négoce où Noelia de Paz, en collaboration avec Rodrigo Méndez, suit, dans la région de Salnés (sols granitiques et sableux), parcelles et raisins pour une sélection ambitieuse.

Vendanges manuelles, tri sélectif, puis vinification dans la cave de Leyenda del Paramo : fermentation, une partie en cuves inox thermorégulées, une autre en foudre.

A l’ouverture : DS13,5 – PS13,5 – CDC14,5 – AA14,5

Belle couleur dorée/argentée. Nez dominant sur le  miel (on dirait une Marestel de Dupasquier). Plus maigre en bouche mais tout en restant bien équilibré. Le plus fin de la série ; longueur appréciable.

Après 5 heures d’aération : DS13,5 – LG13,5

 

  1. 5. Portugal : Vinho Verde – Palácio da Brejoeira Alvarinho 2015 (16 €)

L’albariño et le palais de Brejoeira sont presque indissociables : on retrouve ici ce que peut représenter Mar de Frades en Espagne.

Comme pour son lointain voisin, les vins sont très prisés par la restauration, spécifiquement haut de gamme.

Raisins très murs, fermentation en inox, élevage sur lies puis 6-8 mois en bouteilles.

A l’ouverture : DS14,5  – PS14,5 – CDC15 – AA15

Couleur dorée/argentée ; nez « pierreux », sur la retenue aromatique (pêche, zeste de citron) ; tendu en bouche, minéral (coquille), austère, élancé, sérieux.

Après 5 heures d’aération : DS14,5 – LG14,5

 

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Mar de Frades Albariño Atlantico  2016 (15 €)

Un autre grand classique très prisé par les restaurateurs.

Les vignes sont cultivées en terrasses au sud du mont Valiñas dans la vallée de Salnés, sous influence des brises atlantiques du Ria de Arousa. Âgées de plus de 20 ans, conduites en treilles pour éviter l’humidité du sol, elles poussent sur des sols pauvres, peu profonds, sableux (décomposition granitique).

Récolte manuelle, tri sévère (20 à 25% de la récolte est jeté).

Macération entre 10 et 20 heures, puis léger foulage et fermentation en cuves inoxydables thermorégulées.

Cette cuvée est entre autre renommée pour son étiquette imprimée en partie avec de l’encre invisible sensible à la chaleur : un navire apparaît sous une température de 11°, plage froide recommandée pour la consommation du vin.

A l’ouverture : DS15  – PS14 – CDC15,5 – AA15,5

Belle couleur dorée, bien profonde. Nez de mandarine mûre, bombe aromatique mais sans être « too much ». Bouche agréable, grasse, bien équilibrée, avec une légère pointe d’amertume ; belle longueur.

Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Gerardo Mendez « Albarino Do Ferreiro » 2016 (14 €)

Un grand classique de la restauration, sorte archétype d’albariño.

Vignes entre 5 et 12 ans.

Raisins égrappés, macérés pendant deux jours à 15°C, puis décantés douze heures avant la fermentation en cuves d’acier inoxydable pendant 24 jours à partir d’un pied de cuve sélectionné.

Élevage sur lies fines.

A l’ouverture : DS14 – PS14,5 – CDC14 – AA14

Couleur dorée/argentée. Nez discret sur les agrumes, la verveine ; bouche bien équilibrée, agréable, évoquant la banane. Relativement simple.

Après 5 heures d’aération : DS14 – LG14

 

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Martín Codax « Lías » 2015 (16 €)

Les vignes sont situées à Pé Redondo, dans la vallée de Salnés.

Vendange et tri manuels.

Fermentation dans des cuves inoxydables à température constante de 17°.

Sélection exhaustive des meilleures lies pour un travail de bâtonnage pendant 2 mois suivi de 10 mois d’élevage sur lies « au repos », toujours en cuves inox.

A l’ouverture : DS15,5/16  – PS16 – CDC15,5 – AA16

Couleur dorée/argentée. Nez floral (tilleul, verveine, fleur d’oranger), légèrement anisé, minéral. Bouche puissante mais élégante,  racée, à la minéralité bien présente.

Après 5 heures d’aération : DS14,5 – LG14,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Francisco Alfonso « Pedralonga » Albariño 2016 (16 €)

Les raisins proviennent de vignes de plus de 25 ans, cultivées en biodynamie (rare en Galice) sur des parcelles granitiques à forte influence atlantique.

Très peu d’interventionnisme en cave, malolactique complète (peu fréquent également), élevage de 6 à 7 mois.

30000 bouteilles.

A l’ouverture : DS12  – PS12 – CDC12,5 – AA12(ED)

Couleur dorée. Nez intrigant, d’abord des fruits rouges, puis fermentaire (brioche, pain), banane et finalement médicament ! Bouche étonnement en manque d’acidité, légèrement pétillante, aux arômes artificiels, un arrière-goût désagréable. On soupçonne un défaut…

Après 5 heures d’aération : DS11 – LG12

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Finca Eladio Pineiro « Envidia Cochina » Tête de Cuvée Sobre Lias 2016 (18 €)

Vignes de 30 ans en conversion biodynamique situées dans des zones privilégiées du Val do Salnés.

Cueillette manuelle fin septembre, puis macération (entre 8 et 10 heures), fermentation spontanée à faible température à partir d’un pied de cuve (très lente, bien au-delà des 10-14 jours habituels).

Après fermentation, sélection de la partie supérieure des cuves (« tête de cuvée ») pour un élevage de 6 mois sur lies fines (3 mois avec bâtonages hebdomadaires, 3 mois avec bâtonnages mensuels).

Ensuite, assemblage (à hauteur de 15%) avec un vin 2015 (normalement destiné à la cuvée Frore de Carme) lequel a suivi un élevage de 1 an sur ses propres lies fines, puis 3 mois avec apport de lies 2016, puis encore 3 mois en cuve inox ! Commercialisation en juin 2017. Cuvée culte dans la région…

A l’ouverture : DS15 – PS15 – CDC15 – AA16

Couleur dorée, brillante ; nez sur la mandarine, la pêche, les fleurs printanières. Extravagant, exubérant (mais sans être désagréable). Bel équilibre, gras, longueur sur le miel ; pointe d’amertume agréable.

Après 5 heures d’aération : DS14,5 – LG14,5

 

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Del Palacio De Fefinanes « Albariño de Fefiñanes » 2016 (13 €)

Un incontournable local : 150.000 bouteilles produites !

Les raisins proviennent de la vallée de Salnés, terroir granitique.

Vendange manuelle avec une première sélection sur pieds, puis une seconde en cave.

Méthode classique : fermentation à froid en cuves inox pendant deux semaines, puis 4 mois de repos. 

A l’ouverture : DS16  – PS14,5 – CDC15,5 – AA14,5

Couleur dorée/argentée. Nez discret, élégant, typiquement albarino (mandarine, pêche, zeste de citron). Grande gourmandise, très riche et plus mûr que les autres, facilement accessible, agréable.

Après 5 heures d’aération : DS16,5 – LG16

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Del Palacio De Fefinanes « 1583 Albariño de Fefiñanes » 2014 (23 €)

Récolte plutôt tardive (première semaine d’octobre).

Fermentation en fûts de chêne puis élevage pendant quatre mois en fûts bordelais avec bâtonnage, suivis de deux autres mois de « repos » en cuves acier inoxydable.

Cuvée résolument haut de gamme au style « boisé ». 12000 bouteilles produites.

A l’ouverture : DS12 – PS13 – CDC12 – AA13,5

Aspect doré. Nez boisé, minéral, mandarine. Jus riche, mais déstructuré, manquant d’harmonie entre le bois, l’acidité, le gras et l’alcool.

Après 5 heures d’aération : DS12 – LG12

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Del Palacio De Fefinanes « Albariño de Fefiñanes III Año » 2013 (33 €)

Sélection de trois parcelles au sol pauvre, sableux (décomposition granitique typique du terroir de Salnés), avec de très vielles vignes pre-phylloxériques.

Vendanges « tardives » (octobre).

Fermentation en acier inoxydable pendant 20 jours.

Elevage de 27 mois (toujours en cuves inox) sur lies, avec bâtonnages réguliers.

Cuvée résolument haut de gamme (mais dans un style « classique ») produite à environ 6000 exemplaires uniquement les années de belle maturité.

A l’ouverture : DS17 – PS16,5 – CDC16 – AA17

Aspect doré profond. Nez entre fruits mûrs, minéral, agrumes sucrés, poire, anis.  Bouche puissante, équilibrée, saline tout en restant fruité. Extrêmement longue (acidité, minéral, aromes) : grand albarino !

Après 5 heures d’aération : DS15,5 – LG14

 

  1. Portugal : Vinho Verde – Monçao & Melgaço – Anselmo Mendes « Alvarinho Contacto » 2016 (10 €)

Dans la gamme des vins d’Anselmo Mendes, voici une des entrées de gamme.

Fermentation dans de petites cuves en inox pendant 15 jours.

Quatre mois d’élevage sur lies fines avec bâtonnage hebdomadaire.

A l’ouverture : DS15  – PS14,5 – CDC15 – AA15,5

Robe argentée, légèrement dorée. Nez discret (soupçon floral, goyave, miel, anis).  Bouche bien structurée, droite, minérale, élégante. Au-delà de ce qu’on pourrait attendre d’une entrée de gamme.

Après 5 heures d’aération : DS14,5 – LG13

 

  1. Portugal : Vinho Verde – Anselmo Mendes « Alvarinho Curtimenta » 2014 (21 €)

Toujours chez Anselmo Mendes, on retrouve une cuvée haut de gamme traitée de façon très proche de la cuvée Parcela Unica (macération pelliculaire, fermentation, contenants).

A l’ouverture : DS14,5 – PS14 – CDC14,5 – AA14

Robe dorée ; nez mûr, vanillé, toujours minéral. Matière sérieuse, grande extraction, riche et suave. Mais l’élevage a malheureusement pris le pas sur le fruit.

Après 5 heures d’aération : DS13,5 – LG10

 

  1. Portugal : Vinho Verde – Monçao & Melgaço – Anselmo Mendes « Parcela Única » 2015 (25 €)

Anselmo Mendes est un des vignerons majeurs du Portugal.

Son intérêt pour l’albariño est récent puisqu’il le travaille depuis moins de 20 ans.

Dans sa gamme, cette cuvée est la plus ambitieuse…

Issue d’une sélection parcellaire (choix parmi une vingtaine de différentes vignes) sur des ceps de plus de 12 ans conduits sur un terreau sablo-limoneux.

Les raisins sont égrappés puis macérés 24h à 15 º C en cuve inox.

Pressurage effectué dans des pressoirs verticaux, fermentation entre 15 et 22º C dans des fûts neufs de chêne français de 400 litres. Elevage sur lies pendant 9 mois avec bâtonnage hebdomadaire.

Repos de 6 mois minimum après la mise en bouteilles.

A l’ouverture : DS14  – PS15 – CDC14 – AA14,5

Aspect doré marqué. Nez mûr, minéral, bourguignon. Bien construit, élevage bien intégré mais un style peut-être trop travaillé (style international).

Après 5 heures d’aération : DS13 – LG13

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Zárate « Balado » 2016 (23 €)

Les raisins proviennent de deux petites exploitations, Pago et Balado, entourées par une muraille de granit (un clos). Les sols, pauvres en matière organique, produisent des raisins mûrs avec un faible rendement.

La récolte est manuelle.

Une fois encavés, les raisins sont égrappés et pressés doucement. Après un léger débourbage, ils fermentent spontanément dans des cuves acier.

Elevage sur lies fines pendant 3 mois, un soutirage puis 6 mois d’élevage supplémentaires.

Cuvée confidentielle pour ce domaine avec seulement 2500 bouteilles commercialisées.

A l’ouverture : DS12  – PS15 – CDC13 – AA15

Robe argentée aux reflets dorés. Nez discrètement floral (fleurs d’acacia, citron, agrumes). Bien tendu, belle acidité, citronnée et minérale. Un vin qui divise par son acidité et par son austérité.

Après 5 heures d’aération : DS13 – LG14

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Forja Del Salnes « Genoveva Leirana » 2016 (21 €)

(Famille Rodrigo Mendez petite cave familiale)

Sélection parcellaire « Finca Genoveva » de très vieilles vignes de plus de 150 ans sous forte influence océanique.

Vendange et la sélection manuelles.

Le vin est fait de manière très traditionnelle, avec un minimum d’interventionnisme.

Elevage sur lies, sans bâtonnage, en foudres de chêne français pendant 12 mois.

A l’ouverture : DS15 – PS16,5 – CDC15,5 – AA16

Robe argentée, reflets dorés. Nez mûr, complexe, floral (jacinthes), orange ; bouche élégante, concentrée, très bien construite : albarino classique, exemplaire.

Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Attis « Nana » 2014 (23 €)

5 hectares de vignes (plus de 40 ans) réparties en petites parcelles situées entre 100 et 400 mètres d’altitude sur des sols granitiques argilo-sableux.

Viticulture entièrement biologique.

Vendanges et tri manuels.

Raisins éraflés puis macérés à froid avec de la neige carbonique.

Moût pressé et décuvé toujours à froid.

Fermentation sous levures indigènes en fûts de chêne français, puis élevage sur lies dans ces mêmes contenants avec bâtonnage périodique.

Clarification et filtration avant mise.

A l’ouverture : DS15  – PS15 – CDC15 – AA15

Robe dorée, profonde.  Nez racinaire, végétal (petit poids, panais) : atypique mais intéressant. Extravagance bien confirmée en bouche, pour amateurs avertis.

Après 5 heures d’aération : DS14 – LG14,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Compania de Vinos Trico « Nicolas DeTricó » 2013 (22 €)

Produit à partir d’une petite parcelle de granit décomposé orientée sud.

Vendange entière, fermentation en cuves d’acier inoxydable à température contrôlée.

Elevage sur lies pendant 12 mois suivi de 13 mois en bouteilles.

A l’ouverture : DS13 – PS13 – CDC13 – AA13

Robe dorée. Nez discret (amande, sudiste au départ… Grand Marnier, mandarine plus tard). Bouche riche, saline, grasse, amère et chaude (alcool pour la première fois sensible). Ambitieux mais manque de structure et de tenue.

Après 5 heures d’aération : DS13 – LG14  

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Adegas Castrobrey « Sin Palabras » 2010 (20 €)

La cave se trouve à environ 20 kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle, sur les rives de la rivière Ulla. Les 7 hectares du vignoble, dont l’âge est compris entre 10 et 60 ans, sont situés à 100 mètres d’altitude sur des sols de substrats de granite, de quartz, de fer et d’argile. Exposition sud-est avec une pente moyenne de 20% sous l’influence prononcée du climat doux atlantique.

La philosophie d’Adegas Castrobrey est basée sur la production de vins avec le plus grand respect possible du raisin : pour lui, le travail dans le vignoble est prioritaire, en cave minimaliste.

Sin Palabras est fait à partir des vignes les plus anciennes (plus de 50 ans).

La vendange est manuelle avec une sélection du raisin sur pied.

Une fois en cave, les raisins sont égrappés et font une cryo-macération pendant 8 heures à une température de 8 °C.

Après un doux pressurage, le vin fermente dans des cuves en acier inoxydable sous température contrôlée.

L’élevage est de 5 ans sur lies fines, toujours en cuves inox.

A l’ouverture : DS15,5/16 – PS16,5 – CDC16 – AA15

Aspect doré assez profond ; nez discret, minéral, anisé et mûr. En bouche, agrumes et forte minéralité, grande jeunesse encore.

Après 5 heures d’aération : DS15,5+ – LG15

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Pazo Señorans « Selección de Añada » 2009 (32 €)

Un des albariños les plus renommés d’Espagne !

Vignoble planté à environ 300 mètres d’altitude sur un pauvre, sableux (décomposition de granit). Veilles vignes de plus de 45 ans conduites en treillis (protection contre l’humidité du sol, plus grande surface exposée au soleil).

Récolte manuelle en petits cageots.

Légère macération des raisins avant fermentation en cuves inoxydables à température de 18°. Elevage sur lies pendant 30 mois suivi d’un vieillissement supplémentaire en bouteilles pendant minimum 12 mois.

A l’ouverture : DS15,5 – PS15 – CDC15 – AA14,5

Aspect doré assez profond ; nez expressif (agrumes, mandarine), légère réduction. Bouche ronde, concentrée et agréable, dans un style classique. L’évolution commence à être sensible (le fruit commence à se patiner).

Après 5 heures d’aération : DS15 – LG15  

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Martín Codax « Organistrum » 2013 (18 €)

Sélection de raisins provenant de parcelles orientées sud-ouest.

Particularité : vinification complète en fûts de l’Allier (4 mois dont 45 jours de bâtonnage et fermentation malolactique complète) suivie d’un élevage en cuves inox pendant 8 mois.

A l’ouverture : DS14,5 – PS14,5 – CDC14,5 – AA14

Robe dorée. Nez étonnant (prune, pruneaux). Jus concentré mais simple, manquant d’élan ; peut-être trop vieux ?

Après 5 heures d’aération : DS14 – LG14,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Raul Perez « Sketch » 2015 (40 €)

Raul Pérez est un des vinificateurs les plus singuliers mais aussi les plus emblématiques d’Espagne.

Œnologue, son parcours passe par l’Afrique du Sud, le Portugal, l’Amérique latine mais surtout Bierzo où il a porté le mencia à un niveau sans précédent.

Depuis une dizaine d’années, il s’est engagé dans une épopée vineuse avec l’idée directrice de remettre au goût du jour de vieux cépages et élaborer des vins « authentiques » à forte personnalité.

Aujourd’hui, il élabore un peu moins d’une centaine de vins par an !

 Cette cuvée prend naissance en bord de mer, à Meaño, dans des vignes de 60 à 80 ans.

Raisins vendangés tardivement, pressurage sans macération.

Fermentation en vieilles barriques de 750 litres ; pas de malolactique.

Élevage d’1 an sur lies.

Vieillissement prolongé en bouteilles, à 19 mètres sous la mer, dans une grotte immergée dans la Ria de Arousa.

900 bouteilles produites pour un vin parmi les plus recherchés d’Espagne.

A l’ouverture : DS16,5/17 – PS16 – CDC16,5 – AA17,5

Aspect doré, argenté. Nez discret (mandarine, pêche) ; bouche bien tendue, concentrée, de grand équilibre, saline, salivante, ciselée. Grand albarino.

Après 5 heures d’aération : DS16,5 – LG16

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Forjas Del Salnes « Goliardo A Telleira » 2016 (35 €)

Ce vin n’est autre que le frère jumeau de Sketch puisque les 2 vins sont exactement les mêmes, uniquement séparés en fin de processus d’élaboration pour une commercialisation distincte.

À la mise en bouteilles, celles étiquetées « Goliardo À Telleira » ne partent pas dans une grotte, mais sont plongées 3 mois, en cage, en pleine mer, à 30 mètres de profondeur.

Également 900 bouteilles produites.

A l’ouverture : DS17 – PS17 – CDC17 – AA17,5

Aspect doré, argenté.  Nez discret (floral, mandarine, pêche) ; bouche fruitée, mûre, concentrée, salivante, de grande précision. Excellent !

Après 5 heures d’aération : DS17 – LG16,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Adegas Galegas « D. Pedro de Soutomaior » Albariño 1997 (10 €)

Juste pour voir à quoi peut ressembler un albariño après 20 ans…

A l’ouverture : DS10 – PS11 – CDC11 – AA11,5

Robe ambrée. Nez sur le « viandox » ; bouche qui semble confirmer l’oxydation, décomposée, trop vieille… mais il se récupère avec aération de façon remarquable (et presque incompréhensible)…

Après 5 heures d’aération : DS14,5 – LG14,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Eulogio Pomares « Maceración con Pieles » 2015 (Bodegas Zarate ?) (37 €)

Ce vin est une initiative personnelle d’Eulogio Pomares tenté par la macération pelliculaire.

Vendange manuelle en trois tris successifs.

Macération pelliculaire de 2 semaines pendant la fermentation alcoolique ; pas de malolactique.

Élevage de 9 mois en fûts de chêne français usagés, sans soutirage, suivi de 6 mois de bouteille.

Seulement 600 bouteilles produites.

A l’ouverture : DS14 – PS12 – CDC13 – AA14

Aspet doré orange. Nez typiquement ‘orange’ : pomme /cidre / pèches, et volatiles. Bouche tannique, frais, gout de peaux du raisin, mais plutôt maigre.

Après 5 heures d’aération : DS14 – LG14,5

 

  1. Espagne : Rias Baixas – Bodegas Martín Codax « Gallaecia » 2013 (37 €)

Ce vin blanc est uniquement fait dans les millésimes où les conditions météorologiques sont favorables au botrytis. Les raisins tardivement vendangés (octobre) présentent en effet un pourcentage élevé de pourriture noble.

La fermentation alcoolique est effectuée dans des cuves en acier inoxydable suivie plus tard par une fermentation malo-lactique.

 A l’ouverture : DS12 – PS12 – CDC12 – AA11.-

Aspect doré. Nez entre botrytis et pourriture grise (safran).  En bouche, le safran est encore plus dominant. Structure maigre.

Après 5 heures d’aération : DS12 – LG12

 

Conclusion

Fraîcheur atlantique, minéralité et arômes harmonieux : les vins albarinho sont, pour la plupart, très agréables. Comme souvent, le bois n’est pas son ami, c’est un cépage révélateur du terroir, se révèle avec des contraintes de rendement, sur des vignes plus anciennes. Dans la main des maîtres comme Raul Perez, il peut être vraiment exceptionnel.  Dans son format pétillant, il est capable à battre un certain nombre de champagnes à un prix très attractif. En général, ces vins représentent un excellent rapport qualité-prix, parfait pour les fruits de mer et les apéritifs d’été. Quand il s’agit de botrytis (ou pourriture grise plutôt), il est préférable d’oublier