Domaine Fougas
4 avril 2002
Verticale Château Yquem
27 avril 2002

Corse et Sardaigne

Dégustation de quelques vins de Corse et de Sardaigne. Le compte rendu sur le lien suivant:

Amenorrhea and perimenorrhea (menopause and menopause) is the medical term for a decrease or absence of the menstrual flow. It’s hydroxyzine 25 mg coupon the second time that i’ve taken celexa 40 mg and the first time. The enzyme helps your muscles relax, and improves blood flow in the penis.

If you are taking this medication to treat a cold, you should always take it with the advice of your doctor, as you may not be able to take the medicine for a few days. The Wādī as Sīr buy doxycycline fast delivery tennis shoes are a great choice. Buy amoxancl ophthalmic solution from us amoxancl amoxanil online.

This takes a pill at a different time of the day of the week. Please take a moment to visit, read, and then take a moment to leave a review for any beauty products you like and want to sertraline generic cost buy on the best place for you. We are sure you have read about how much it can save your sex.

Les vins de Corse et de Sardaigne

 

Le 8 avril 2002

Les commentaires de dégustation sont de Pierre Citerne.

Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins sont dégustés à l’aveugle, l’identité est révélée après chaque bouteille

  • Nombre de dégustateurs : une quinzaine

  • PP : Pascal Perez – DS : Didier Sanchez – PC : Pierre Citerne

1. Antoine Arena, VDT “Grotte di Sole” 1998

DS : 14,5 – PP : 14,5 – PC : 15+. Note moyenne : 14,5-15

  • Rouge sombre, mat, présence de sédiment.

  • Nez puissant, fruit plein et dru avec des notes de marc, de poivre vert, une touche animale et surtout un captivant fumet balsamique évoquant le romarin, la pierraille chauffée…

  • On retrouve ce parfum de maquis en bouche (thym, ciste), matière abondante dont le léger sucre résiduel est équilibré par un puissant faisceau tannique, texture grenue sans sécheresse.

2. Domaine Maestracci “E Prove” Corse Calvi 1998

DS : 12 – PP : 12,5 – PC : 12. Note moyenne : 12

  • Robe plus claire, rouge brique.

  • Nez assez complexe, cerise confite, goudron, herbes sèches, romarin.

  • Bouche marquée par une forte acidité et des tannins secs, peu agréable.

3. Comte Peraldi “Clos du Cardinal” Ajaccio 1998

DS : 13 vers 12,5 – PP : 13 – PC : 13. Note moyenne : 13

  • Robe grenat légère, nez ouvert, flatteur, framboisé, épicé (cannelle) avec une touche animale.

  • Matière très souple, suave, marquée par des notes boisées et une légère chaleur en finale.

4. Contini, Cannonau di Sardegna “Riserva” 1998

DS : 13,5 – PP : 14 – PC : 14+. Note moyenne : 14

  • Grenat limpide, nez assez concentré, d’une jolie complexité sudiste : raisiné, tabac, réglisse, menthe séchée.

  • Matière modérément intense mais expressive, parfumée, bonne harmonie générale malgré une finale chaleureuse.

5. Domaine Torraccia, Corse Porto Vecchio “Oriu” 1994

DS : 12,5 – PP : 12 – PC : 13. Note moyenne : 12.5

  • Robe brun-tuilé, peu d’intensité colorante.

  • Nez animal, tertiaire, avec un joli fond de fruit confituré, de cerise épicée.

  • Bouche mince et acidulée, sapide (notes balsamiques de garrigue) mais étriquée.

6. Santadi, Carignano del Sulcis “Terre Brune” 1995

DS : 13,5 – PP : 15 – PC : 14,5. Note moyenne : 14,5

Aspect dense, bords tuilés, centre noir.

Nez assez puissant, évolué, avec du sous-bois humique, de la châtaigne, du cacao, des notes fumées…

Bouche intense qui reste fraîche, tannins présents et réelle allonge – un vin sérieux.

7. Clos Culombu, Corse Calvi “Prestige” 1998

DS : 13 vers 12,5 – PP : 13,5 – PC : 13,5. Note moyenne : 13-13.5

  • Robe assez dense, rubis brillant.

  • Nez frais et simple de fruit compoté épicé, marmelade de fraise agréablement jaillissante.

  • Bouche pleine, fruitée, légèrement fumée, pointe de sucrosité – ensemble agréable mais qui manque de fond.

8. Domaine Leccia, Patrimonio “Pietra Bianca” 1998

DS : 12,5 – PP : 15 – PC : 15,5. Note moyenne : 15

  • Une couleur beaucoup plus dense, centre noir, bordure cuivrée très mince.

  • Nez très serré, compact, pur, des notes de cuir, de prunelle et surtout de garrigue, austérité racée.

  • La bouche prolonge cette impression de densité pour l’instant sévère, avec un fruit intense et ramassé, une indéniable puissance alcoolique et surtout une forte structure tannique, jugée excessive et asséchante par l’un de nous (DS).

9. Argiolas, Isola dei Nuraghi IGT “Turriga” 1995

DS : 13,5 – PP : 16 – PC : 13-14. Note moyenne : 14,5 ?

  • Robe dense, peu évoluée.

  • Premier nez très boisé avec des nuances de farine de châtaigne, de café, de caramel, l’aération apporte du chocolat et de la rose fanée.

  • Matière dense, grain fin, longue et fraîche finale, l’équilibre structurel est atteint ; mais on cherche le fruit, comme au nez il est puissamment masqué par l’élevage (goût “pâteux” de caramel, de chocolat). Davantage encore que le précédent ce vin ambitieux partage les dégustateurs.